Ubérisation, la disruption qui fait parler et trembler

Au début de l’été, le cabinet Kairos Your Consultants, m’a demandé d’intervenir sur le cas Uber. Retrouvez ici la synthèse de mon intervention lors de la table ronde. Lancé par Maurice Levy en décembre 2014, le néologisme Uberisation est aussitôt adoptée par les médias, comme les Echos qui relaye au moins un article hebdomadaire reprenant le terme au cours du 1er semestre 2015.

Pourquoi Uber et pas Airbnb ou Blablacar ? Grâce à la standardisation de l’éxpérience clients. Plus que l’intermédiation entre demandeurs et offreurs, devenu un classique des offres digitalisées, c’est la garantie de voyager dans des conditions Limousine qui fait le succès du service. Voyager sereinement en berline noire aux vitres teintées, propre, conduite par un chauffeur poli et en costume noir et blanc, disposer d’une bouteille d’eau, avoir le choix du silence ou de la radio de son choix sans subir celle du conducteur ni de ses conversations éventuelles au téléphone, et ce, n’importe où dans le monde. Aucun de ces éléments de service n’est assuré avec un taxi classique. Et la géolocalisation ? Un plus mais moins différenciant puisque l’on fait de façon autonome sur son smartphone ce que proposent G7 ou les taxis bleux via leur accès téléphonique. Le forfait ? une sécurité sur le montant à payer qui peut s’avérer plus cher que le prix au kilomètre. Uberpop ? Comparable à Blablacar et sans garantie de ‘bien voyager’.

Mon regard proposé sur le phénomène est issu de l’analyse de nombreuses sources. Vous pouvez accéder aux slides de présentation ici, Uber_cas_satisfaction, dont un schéma de mesure de la satisfaction clients.

Publicité

Une réflexion sur “Ubérisation, la disruption qui fait parler et trembler

  1. Le phénomène déclenché par la société Uber est symptomatique du phénomène de disruption des codes économiques et rapports sociaux traditionnels de nos sociétés..
    Un livre pour vous éclairer réellement sur son ampleur ? Je vous conseille vivement

    « Uberisation, un ennemi qui vous veut du bien ? » de Denis Jacquet et Grégoire Leclercq aux Editions Dunod (2016)
    http://www.dunod.com/entreprise-economie/entreprise-et-management/essais-et-documents-en-entreprise/uberisation

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.